Le patron d’Orange dévoile sa nouvelle banque

PDG du groupe Orange, Stéphane Richard, détaille l’offre d’Orange Bank lancée ce jeudi.

Jour de «big bang» dans la banque ! Après un retard à l’allumage de quatre mois, la très attendue «Orange Bank» débarque ce jeudi sur les smartphones français. Avec une offre calibrée pour dynamiter le système bancaire traditionnel : carte gratuite, ouverture de compte rapide en ligne, prime de bienvenue de 80 euros… Objectif de Stéphane Richard, le patron du groupe : séduire 400 000 utilisateurs dès la première année, et deux millions dans dix ans.

Orange lance sa banque avec quatre mois de retard. Que s’est-il passé ?

C’est un projet complètement nouveau pour Orange, basé sur une application grand public. On a peut-être été optimistes sur le calendrier. Mais, entre la décision et le lancement, on aura mis moins d’un an. C’est un record. Depuis mai, on a fait tester l’application par 4000 personnes, sur iOS et Android, et corrigé les derniers bugs. On est prêts. Et c’est le bon moment pour faire décoller une nouvelle banque.

Face à la concurrence innovante, en quoi se distingue Orange Bank ?

Le principe de cette banque, c’est qu’elle est vraiment gratuite ! Une vraie gratuité, sans astérisques qui renvoient à des frais cachés… Il n’y a pas de frais d’ouverture ou de tenue de compte, la carte bancaire est gratuite à vie. Aucun frais sur les paiements, virements ou retraits, y compris en Europe. Aucune condition de revenu n’est requise et il n’est pas nécessaire d’être client mobile Orange. La seule chose qu’on demande, c’est d’utiliser au moins trois fois par mois l’application, pour n’importe quelle opération, sinon cinq euros par mois seront facturés. On veut de vrais clients, actifs !

Que peut-on faire de nouveau sur cette application ?

Tout. Créer son compte en quelques clics, payer sans contact depuis son mobile, dans une limite de 600 euros par opération. On peut aussi faire des virements classiques et même par SMS, modifier instantanément son plafond de dépenses, désactiver ou réactiver sa carte bancaire égarée avec effet immédiat. Il n’y a plus de date de valeur : les dépenses et recettes sont aussitôt prises en compte, même le week-end. Le solde du compte est actualisé en permanence. Vos dépenses s’affichent avec des icônes de couleur par type (alimentation, loisirs, vêtements…) pour aider à la gestion du budget personnel…

En quoi vous différenciez-vous des néobanques ?

Nous offrons le meilleur des néobanques sans leurs inconvénients. D’abord, nous sommes français… Ensuite, Orange, qui compte 22 millions de clients, affiche un bilan solide. Nous avons donc une vraie crédibilité. Ensuite, nous ne sommes pas qu’une banque en ligne : 140 agences Orange accueillent dès aujourd’hui le public pour le conseiller, tester l’application, etc. Nous y avons formé 900 agents, tous certifiés. Bonus : nous offrons en cadeau de bienvenue 80 euros, sans condition et, si vous êtes client Orange, vous aurez 40 euros en plus.

Pourra-t-on déposer de l’argent liquide ?

Ça n’est pas prévu. Nous sommes une banque entièrement digitale, même si on peut retirer de l’argent aux distributeurs ! Ensuite, ce liquide poserait des problèmes de sécurité dans nos agences.

Et en cas de problème ?

Un assistant virtuel intégré à l’application est capable de répondre à 95 % des interrogations et problèmes que pourraient rencontrer les utilisateurs. Il y a aussi les conseillers en boutique ainsi que deux plates-formes de téléconseillers héritées de Groupama Banque, dont l’effectif a été porté à 200 collaborateurs (NDLR : 700 est l’effectif total d’Orange Bank).

Proposerez-vous d’autres services bancaires ?

Dès maintenant, dans l’application, tout client peut ouvrir en quelques secondes et sans frais un livret d’épargne non réglementé, rémunéré à 1 % et sans plafond de dépôt. Nous proposons aussi trois types d’assurances, dont une au choix est offerte. Au premier semestre 2018, nous proposerons du crédit à la consommation, et plus tard du crédit immobilier. Enfin, je souhaite que l’on construise une offre souple et sur mesure dédiée aux étudiants.

Quelle carte bancaire proposez-vous ? Est-elle assortie d’une assurance ?

C’est une carte Visa marquée Orange Bank. C’est une carte de paiements et retraits sans assurance associée. Nous proposerons bientôt des cartes premium mais qui devraient être facturées aux clients.

Quand gagnez-vous de l’argent ?

Sur les paiements sans contact, nous percevons une toute petite redevance du commerçant. C’est surtout des autres produits, tels que le crédit et l’assurance, que nous attendons des revenus.

La suite de l’article : Le patron d’Orange dévoile sa nouvelle banque
Le Parisien – 01/11/2017

 

Share
Share